Jeûne intermittent et autophagie : le secret pour bien vieillir ?

À un certain âge, l’organisme de l’homme ne réclame de la nourriture que pour maintenir le corps en activité.

Dès lors que l’âge avance, des pratiques alimentaires plus saines sont conseillées.

En quoi l’intermittence du jeûne vous aide-t-elle à bien vieillir ?

La norme pour les pratiquants de ce type de jeûne est une privation volontaire de 16 h/24h.

Jeûne intermittent et autophagie le secret pour bien vieillir

Ce rythme est maintenu chaque jour durant les 6 jours sur 7.

À cette étape, certains pratiquants sauteront le déjeuner.

Ce type de jeûne est donc en réalité très soft.

Sa pratique est très bénéfique pour l’adulte qui veut maintenir une forme.

Le jeûne intermittent vous permet en outre de garder une bonne régulation du flux de l’insuline dans votre organisme.

Consommez très peu ou pas du tout, de glucides.

manger de la bonne graisse qui contient du bon cholestérol.

Toutes ces astuces vous aident à ne pas ingurgiter de mauvaises substances, nocives pour votre organisme.

Par ailleurs.

Cette technique est carrément vue comme luttant efficacement contre les effets pervers de l’âge.

Les cellules se rajeunissent grâce à de nouvelles hormones qui sont fabriquées par le métabolisme.

Des hormones de croissance qui vous feront toujours jeune.

Faire le jeûne par intermittence permet à l’organisme de lutter aussi contre les radicaux libres qui sont des agents vieillissants.

Les avis de grands nutritionnistes convergent tous vers ce jeûne d’une durée de 16 h qui offre un large éventail d’avantages.

Comparé aux autres de 12 h et de 18 h, le jeûne de 16 h par jour est celui qui fait plus de bienfaits à l’organisme.

L’autophagie : mettre les cellules au service du bien être général du corps

L’autophagie est un terme technique du domaine de la médecine inventé par un médecin prix Nobel, Christian de Duve.

Il désigne un processus naturel de nettoyage cellulaire et trouve sa source dans un processus préétabli par l’organisme lui-même.

Le phénomène se manifeste par le renouvellement progressif et programmé des éléments constitutifs de la cellule.

Il s’agit plus précisément d’une décomposition des structures cellulaires suivie d’un recyclage.

Le terme renouvellement sous-entend que la cellule peut fabriquer elle-même de nouveaux éléments afin de se maintenir en activité.

La cellule peut-être aussi complètement remplacée par une autre si elle est détectée trop vielle.

Par ailleurs l’autophagie n’est pas tout à fait automatisée.

Elle ne peut donc pas se mettre en marche toute seule.

Certains facteurs sont essentiels à son activation.

Le jeûne est le principal de ses facteurs.

Il a été prouvé que rester à jeun active le processus d’autophagie.

Se priver de nourriture permet ainsi à l’organisme de se renouveler.

La nature rénovatrice de ce phénomène contribue à maintenir le corps toujours dans un état optimal adapté à ses propres besoins.

Il est à cet effet capital pour le fonctionnement normal de l’organisme.

Par sa nature, l’autophagie est un moyen efficace et sans effort de garder la forme.

Il ne réclame pas un effort colossal susceptible d’affecter le bien-être général d’un adulte vieillissant.

Si vous êtes donc un adulte de plus de 40 ans et que vous commencez à vous en faire pour votre état de santé dans votre vieillesse, adopter ces moyens simples vous aidera à garder un état général de santé robuste.

Il faut savoir que l’autophagie est déclenchée par le jeûne.

Jeûner offre donc plusieurs avantages et induit un processus intracellulaire qui rajeunit l’organisme de celui qui le pratique.

Une bonne hygiène de vie et un jeûne intermittent de 16 h par jour vous aideront à bien vieillir.

Vous pourrez donc avoir la fierté d’être parmi les vieillards les plus résistants face à l’épreuve de temps.

Vous pouvez obtenir plus d’infos sur nutri-obs.com ou sur jeune-intermittent.info, si vous souhaitez en savoir plus sur la question.


Articles connexes :

Incontinence urinaire chez la personne âgée : quel traitement naturel ?