Comment bien dormir après 60 ans ?

À partir de 50 ans, les capacités physiologiques de l’organisme commencent par décliner.

Ainsi, pour les séniors, avoir un sommeil profond et réparateur devient beaucoup plus difficile.

Pour éviter les difficultés d’endormissement, les insomnies et les réveils nocturnes lorsqu’on a 60 ans, il importe de trouver des astuces pour bien dormir.

Comment bien dormir après 60 ans

S’exposer à la lumière du jour

Plusieurs études ont prouvé qu’une exposition régulière à la lumière naturelle est bénéfique pour le sommeil.

Elle permet de garder son horloge biologique interne à l’heure.

Les jeunes séniors qui ont encore une activité sociale mouvementée ne connaissent pas de souci de sommeil.

Ils gardent en effet un rythme de vie peu différent des personnes qui travaillent toujours.

A contrario, les personnes plus âgées ont tendance à rester cloisonnées à la maison et ne sortent que très rarement.

Ce qui ne favorise pas un bon endormissement.

Les spécialistes du sommeil préconisent alors aux seniors, malgré leur motilité réduite, de passer au minimum 1 heure par jour dehors.

Une préférence doit être accordée à la matinée de sorte à régler l’horloge biologique mentionnée plus haut.

Il est important que le corps arrive encore à faire la démarcation entre le jour et la nuit.

Avoir une activité physique

En sus de l’exposition à la lumière naturelle du jour, se mouvoir suffisamment ou avoir une activité physique permettra de dormir au mieux.

Selon les experts, l’activité physique augmente le « sommeil lent profond » tout en baissant le sommeil paradoxal de début de nuit.

L’activité physique doit avoir lieu à l’extérieur de la maison et de préférence le matin.

Toutefois, se défouler physiquement le soir n’est pas plus mal pour bien dormir la nuit lorsqu’on est sénior.

Seulement, il est souhaitable que cette activité se déroule bien avant 20 heures et qu’elle soit peu traumatique.

La gymnastique douce, la danse, le golf et la marche sont les activités recommandées pour les personnes âgées.

Cependant, il est nécessaire de s’hydrater suffisamment avant, pendant et après chaque exercice.

Éviter les sucres lents

Un autre facteur important à prendre en considération pour un meilleur endormissement lorsqu’on a 60 ans, c’est l’alimentation.

Elle doit être suffisamment équilibrée et se faire à des heures normales.

Il faut privilégier les aliments riches en protéines, surtout pour les petits-déjeuners, et en sucres lents pour les dîners.

Les protéines favorisent la vigilance, tandis que les sucres lents sont propices pour le sommeil.

Il est fortement déconseillé de sauter les repas puisqu’il est prouvé que la faim est un frein à l’endormissement.

Avoir des siestes à des heures précises

Le besoin de bien dormir une fois la nuit venue ne doit pas constituer un frein aux siestes.

À chaque fois que l’envie se fait sentir, il ne faut pas se retenir.

Seulement, il faut éviter qu’il se prolonge, car ce sera du temps de sommeil pris sur la nuit.

Il est recommandé une petite sieste de 15 minutes au quotidien et de préférence à une heure précise.

Après ce moment de repos, il ne faut pas rester sur place.

En plus, il faut éviter de dormir devant la télévision.

C’est absolument mauvais pour la suite de la nuit.

Faire la relaxation en lieu et place des somnifères

De nombreux séniors recourent aux somnifères pour leurs troubles du sommeil.

Seulement, il est plus intéressant de les éviter puisqu’ils ne corrigent pas réellement le souci.

Les spécialistes du sommeil conseillent en lieu et place des médicaments d’opter pour des méthodes de relaxation.

Sur le sujet, vous trouverez plus d’infos sur noctea.com

Un conseil, il ne faut pas chercher à combler les vides de sommeil par les activités d’éveil (télévision, téléphone, radio, …) en restant au lit.

Il faut plutôt en sortir et ne revenir que pour dormir.

Conclusion

Les troubles du sommeil sont liés à l’âge, mais ne pas dormir suffisamment est mauvais pour la santé.

Alors, il est important lorsqu’on a 60 ans, de trouver les bonnes méthodes pour garder un équilibre entre le temps de veille et de sommeil.

Plus d’infos sur insomnie-chronique.fr


Articles connexes :

Comment méditer simplement pour vivre plus vieux ?

Comment calmer un colon nerveux ?